Закрыть ... [X]


  
TOUT SUR LE BORDER TERRIER
 


ALL ABOUT BORDER TERRIER

Le Border Terrier est un chien robuste avec un pelage double et dur. Il a été pendant longtemps un spécialiste de la chasse au renard et a gardé ses instincts de chasseur.

Petit chien endurant et agile , il a une grande détermination, caractéristique de la race.  Il est alerte et capable de traverser toutes sortes de terrains, courir derrière un renard et entrer au terrier. Il est sensible, petit, mais adoptant des comportements de grands chiens. Il s'adapte très bien à la ville et a besoin de périodes de jeux à l'extérieur pour dépenser son énergie.

Il a un bon tempérament, il est affectueux, obéissant et apprends facilement. À l'extérieur de la maison, il devient très actif et nous recommandons à tous d'avoir une cour clôturée. Le Border est surtout et avant tout un chien de chasse et devient sourd aux appels de ses maîtres lorsqu'il part en chasse, que se soit après un écureuil ou simplement un papillon. C'est pourquoi nous demandons une cour clôturée pour adopter un de nos chiots. Il est aussi indispensable de suivre un cours de dressage , maternel, en bas âge, afin de sociabiliser le chiot le plustôt pôssible et obéissance de base, se qui vous permettra de comprendre votre chien et à lui, de comprendre ce que vous voulez.

The Border Terrier is small spunky terrier with a coarse, wiry double coat. . He is an active terrier of medium bone, strongly put together, suggesting endurance and agility, but rather narrow in shoulder, body and quarter.  For it work he must be alert, active and agile, and capable of squeezing through narrow apertures and rapidly traversing any kind of terrain.  By nature he is good-tempered, affectionate, obedient, and easily trained.

Border like  to play outside and we recommand to have a fenced yard. The border do not have an instant response to a command, we recommand to keep obedience tranning.

They make great companion, beying very adaptable. They enjoy car rides, as a family dog they are ideal and make a a wonderful first dog for a children, beying for anything.

it is also essential to do obedience course, puppy course, in order to socialize the puppy as soon as possible and obedience base, which will allow you to understand your dog and to him, understand what you want.

 

          
  

            

Un Border Terrier en pleine santé

Comme race, les Border Terriers ont généralement une bonne santé. Un régime alimentaire équilibré, une bonne dose d'exercice, un entretien régulier, les visites de routine chez le vétérinaire, les vaccins nécessaires et un vermifuge régulier, devraient maintenir un Border en bonne santé. Les Borders devraient être nourris avec une nourriture de bonne qualité et bien quantifiée. Comme ils gagnent facilement du poids, il s'avère important d'ajuster l'alimentation en fonction de la quantité d'exercice. Un Border ne devrait jamais être gras mais plutôt bien musclé. Vous devriez être capable de sentir ses côtes.

Des années d'élevage sélectif et responsable expliquent en partie le fait que le Border Terrier est une race en bonne santé. Les problèmes génétiques retrouvés occasionnellement chez les Borders sont dysplasie de la hanche, anomalies cardiaques, CECS convulsions, allergies, mauvaise occlusion affectant la dentition et testicules non descendus. Bien que ces conditions soient inquiétantes, leur fréquence est limitée comparativement aux autres races. Ces défauts ne sont pas répandus dans la race grâce à un élevage sélectif et soigné accompli par les éleveurs de BT.

Les Borders sont connus pour avoir des problèmes avec les anesthésiques parce qu'ils sont lents à y réagir. Cela devrait être mentionné au vétérinaire. Le dosage de l'anesthésique devrait être ajusté en fonction du poids de l'animal. Une autre chose à se rappeler est que les Border sont stoïques. Si, soudainement ils deviennent réservés et silencieux, ils doivent être examinés soigneusement puisqu'ils ne montrent pas leur souffrance ou inconfort quand ils sont malades. Leur problème pourrait être n'importe quoi, d'une épine dans la patte à un empoisonnement.


 Historique

AVANT LE MILIEU DU 19ième SIÈCLE , il est presque impossible de retracer l'histoire des races de terriers travaillants dans le nord de l'Angleterre . On pense que le lieu de naissance du terriers de travail est à Cheviot Hills dans le nord de l'Angleterre . Il y a certaines ressemblances d'une race à l'autre, plusieurs pensent que le Dandie Dinmont, le Bedlington, le Lakeland et le Border Terrier ont les mêmes ancêtres. Chacun a été développé pour un travail spécifique.

La région proche des collines Cheviot forme la frontière (en anglais : border) entre l'Écosse et l'Angleterre et le Border Terrier doit son nom à l'histoire de la région. Presque tous les fermiers et les bergers qui vivaient dans la région comptaient sur ces chiens pour qu'ils chassent les renards.

Assez rapides pour courir avec les chevaux et assez petits pour chasser sous terre ils montrèrent un dévouement inébranlable à cette tâche. Leur pelage imperméable résistant à la pluie et leur énergie permirent aux chiens de travailler pendant la nuit.

Malgré un besoin régulier d'exercices physiques, ces chiens fringants s'adaptent à plusieurs types d'environnement, comme les petites maisons et les appartements  avec cours clôturée et ce sont des chiens de compagnie d'humeur égale. Le cachet de la race est la tête et l'expression qui soutient une forte ressemblance à une loutre

A Border Terrier in full health.

The Border Terriers generally has a good health. A balanced diet, a good amount of exercise, a regular maintenance, the visit to the veterinary, the vaccines necessary and a regular vermifuge, should maintain the border in good health. Borders should be feed with a food of good quality and quantified well. As they gain weight easily, it proves to be important to adjust the food according to the quantity of exercise.the border should not never be fatty but rather quite muscular. You should be able to feel its ribs.

Years of selective and responsible breeding explain the fact partly that the Border Terrier is a breed in good health. The genetic problems found occasionally in Borders are dysplasy of the hip, cardiac anomalies, CECS  convulsions, allergies, bad occlusion affecting  teeth and testicles not descended. Although these conditions are worrying, their frequency is limited comparatively with the other breeds. These defects are not widespread in the breed with a selective and good breeding achieved by the breeders of BT.

Borders are known to have problems with the anaesthetic ones because they are slow to react to it. That should be mentioned with the veterinary surgeon. The proportioning of the anaesthetic should be adjusted according to the weight of the animal. Another thing to remember is that  Border is stoical.

If, suddenly they become held and quiet, they must be examined carefully since they do not show their suffering or discomfort when they are sick. Their problem could be anything, of a spine in the paw to a poisoning.
 

Historic

PRIOR TO THE MID-I9TH CENTURY, the background breeding of the working terriers native to the country bordering the Cheviot Hills in the north of England was so intermingled it is impossible to trace the history of a particular breed farther back than this. And while they now bear little resemblance to one another, it is thought that the Dandie Dinmont, Bedlington, Lakeland, and Border Terriers share the same ancestry. Each has been developed along different lines but all were essentially hard-working terriers used to control the fox population that preyed on livestock.

The birthplace of the Border is considered to be the Northumberland valley of Coquetdale, an area renowned for its terriers. At one time the breed was known as the Coquetdale Terrier. Another local terrier, the now extinct white Redesdale, is thought to be a common ancestor of the Dandie, Bedlington, and Border. As evidence, terrier authorities cite the occasional Border puppy that carries the distinctive topknot and the occurrence of puppies born with white feet and white chest markings.

With livestock being subjected to the attacks of hill foxes, farmers and shepherds needed a game terrier that could follow a horse yet be small enough to go to ground after the fox. Selective breeding for the necessary qualities led to the development of the Border Terrier, which worked with packs of Border Foxhounds in the hunt and may have taken its name from this association. The hallmark of the breed is the head and expression that bears a strong resemblance to an otter.




ШОКИРУЮЩИЕ НОВОСТИ